20/09/2012
Questions juridiques et droits de l'homme
Les réponses de la justice à la violence urbaine

Strasbourg, 20.09.2012 – « Les parlements démocratiquement élus sont bien placés pour définir les solutions les mieux adaptées en matière de prévention et de répression des violences urbaines dans chaque pays européen », a déclaré aujourd’hui Christopher Chope (Royaume-Uni, GDE), Président de la Commission des questions juridiques et des droits de l’homme de l’APCE, intervenant au nom du Président de l’Assemblée à la 31ème Conférence du Conseil de l’Europe des ministres de la Justice à Vienne (19-21 septembre 2012).

Il a rappelé que l’Assemblée s’était penchée sur plusieurs questions liées au thème de la conférence, notamment l’impact de la crise économique sur la jeune génération, la justice adaptée aux enfants et le rôle des médias dans la propagation de la violence. Bien qu'il soit utile d’échanger des expériences et des pratiques au niveau européen, peu de solutions sont susceptibles d'être applicables partout.

A propos des émeutes survenues dans de nombreuses zones urbaines du Royaume-Uni en août 2011, M. Chope a souligné que la violence urbaine exigeait une réaction rapide de la part de la justice et que tous les auteurs de violences, mineurs ou adultes, devaient être sanctionnés. Tout en reconnaissant que, dans un pays donné, la violence urbaine peut être engendrée par des causes très diverses, l’éclatement des familles est souvent un ingrédient clé. C’est pourquoi il y a un besoin de d’autres modèles positifs dans nos sociétés, où le soutien familial traditionnel est absent.
 

Site web de la conférence

 

Adresse / Contact us webmaster.assembly@coe.int ...