12/06/2013
Culture, science, éducation et médias
Inquiétude après la fermeture de la radiotélévision publique en Grèce

Strasbourg, 13.06.2013 – « J’ai été extrêmement surprise par la fermeture mardi, tard dans la soirée, des trois chaînes de télévision et de la radio publiques grecques ERT », a déclaré aujourd’hui Deborah Bergamini (Italie, PPE/DC), Présidente de la Sous-commission des médias et de la société de l’information de l’APCE.

« Je comprends que la situation financière du service public de radiodiffusion en Grèce soit extrêmement grave et je n’ai pas de raisons de croire qu’en adoptant cette décision exceptionnelle, le gouvernement grec ait eu l’intention de porter atteinte au droit à la liberté d’information ou qu’il ait outrepassé les pouvoirs que la loi lui confère.

Néanmoins, il est inquiétant qu’une décision d’une telle gravité ait été exécutée pratiquement sur le champ; et je suis préoccupée par les conséquences dommageables que l’arrêt simultané de tous les médias publics pourrait provoquer à court et à plus long terme », a ajouté Mme Bergamini.

« Le gouvernement a déposé hier un projet de loi concernant la réorganisation de l’audiovisuel public (radio, télévision et Internet). J’espère que tout sera mis en œuvre afin que le législateur grec puisse adopter rapidement les mesures nécessaires afin de préserver le pluralisme et la liberté des médias et de garantir de manière effective le droit des citoyens grecs à l’information », a-t-elle conclu.

 

Adresse / Contact us webmaster.assembly@coe.int ...