L’APCE favorable à une taxe européenne sur les transactions financières

L’APCE est favorable à une taxe européenne sur les transactions financières et demande instamment à ce qu’elle s’applique dans le plus grand nombre de pays possible – première étape d’une future taxe planétaire – et soit également prélevée sur les produits financiers dérivés et les transactions hors bourse. L’Assemblée, qui a adopté une résolution établie sur la base du rapport de Hermine Naghdalyan (Arménie, ADLE), a également déclaré que l’Union européenne devait consacrer « une part substantielle » des recettes générées par cette taxe à remédier aux dommages causés par la crise financière et économique, notamment en finançant des mesures en faveur « du développement durable, de la création d’emplois, des besoins sociaux et des actions de solidarité internationale ».