L'Europe doit "s’opposer fermement" à l’enseignement du créationnisme comme discipline scientifique

Les parlementaires du Conseil de l’Europe, qui réunit 47 pays, ont appelé leurs gouvernements à « s’opposer fermement » à l’enseignement du créationnisme – qui nie l’évolution des espèces par la sélection naturelle – en tant que discipline scientifique au même titre que la théorie de l’évolution. Dans une résolution adoptée par 48 voix contre 25 lors de sa session plénière à Strasbourg, l'APCE a déclaré : « Si nous n’y prenons garde, le créationnisme peut être une menace pour les droits de l’homme. »