Le Président de l’APCE rappelle à la Turquie le droit à la liberté d’association, suite à l’interdiction d’une association gay

Le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), Lluís Maria de Puig, a exprimé aujourd’hui sa vive inquiétude, suite à l’interdiction de la seule association de défense des droits des gays en Turquie, qui vient d’être ordonnée par un tribunal de ce pays.

 

« Les arguments évoqués par le procureur, qui auraient mené à la fermeture de l’association Lambda Istanbul, dont les activités iraient à l’encontre des lois relatives à la moralité publique, me laissent perplexe », a indiqué M. de Puig.

 

La liberté d’expression et la liberté d’association sont inscrites à la Convention européenne des droits de l’homme, qui a été ratifiée par la Turquie en tant que membre du Conseil de l’Europe. Dès lors, toute personne, qu’elle soit lesbienne, gay, bisexuelle ou transsexuelle, a droit à la liberté d’expression et à la liberté de réunion, sans discrimination. Il appartient aux autorités d’assurer que toute personne puisse exercer ces droits », a déclaré le Président de l’APCE.