« La prochaine élection présidentielle doit montrer l’engagement démocratique de l’Azerbaïdjan », dit le Président de l’APCE à Baku

Strasbourg, 03.07.2008 – L'élection présidentielle qui se tiendra en octobre prochain en Azerbaïdjan doit montrer l'engagement du pays à poursuivre les reformes démocratiques, a déclaré le Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Lluís Maria de Puig, à l'issue de sa visite officielle en Azerbaïdjan (1-3 juillet 2008).

 

Le Président de l’APCE s’est félicité des déclarations des plus hautes autorités azerbaidjanaises, a savoir du Président de la République, du Président du Parlement et du Premier Ministre, affirmant que le choix de l'orientation européenne et démocratique du pays est irréversible et que l'Azerbaïdjan est fermement décidé à poursuivre les reformes démocratiques conformément aux standards du Conseil de l'Europe. Il a pris également note de l'engagement de ces autorités à mettre en place les conditions pour que la prochaine élection présidentielle soit libre et démocratique.

 

Le Président de Puig a appelé les autorités à mettre en œuvre les recommandations formulées par l'Assemblée parlementaire dans sa Résolution 1614 (2008) adoptée le 24 juin 2008 à Strasbourg.

 

Parmi ces recommandations, le Président de l'APCE a mis l'accent sur celles relatives à la préparation de l'élection présidentielle, en particulier en ce qui concerne la composition et le fonctionnement des commissions électorales, le respect de la liberté d'association, l'accès équitable aux medias et l'enregistrement des candidats.

 

Pour la crédibilité du processus électoral, il est très important que les mesures demandées par l'Assemblée soient prises dans les meilleurs délais avant la tenue de cette élection, a souligne le Président de Puig.

 

Le plein respect de la liberté d'expression revêt une attention toute particulière. Dans tous les pays du Conseil de l'Europe, les journalistes doivent pouvoir travailler librement et sans craintes de persécution. Par conséquent, les détentions de journalistes sont totalement inacceptables et ceux qui sont en prison doivent être libérés, a souligné le Président de l'Assemblée.

 

Dans ce contexte, le Président de Puig a appelé les autorités à utiliser tous les moyens légaux pour régler la question des prisonniers politiques présumes et, en particulier, à libérer sans tarder pour des raisons humanitaires ceux en mauvais état de santé.

 

Pendant sa visite, le Président de l'APCE a également insisté sur la nécessite d'apporter rapidement une solution au conflit du Haut-Karabagh, sur la base du respect de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et uniquement par des moyens pacifiques. La poursuite de ce conflit continuerait à engendrer des conséquences néfastes tant sur l'évolution démocratique du pays ainsi que sur le développement démocratique et économique de la région toute entière.

 

Pour progresser dans la solution des problèmes qui affectent le pays, il faut absolument établir un dialogue substantiel entre la majorité au pouvoir et l'opposition. Les droits de l'opposition doivent être respectes pour que celle-ci puisse participer pleinement à la vie politique du pays, a conclu le Président de l'Assemblée.

 

Au cours de sa visite, Lluís Maria de Puig a eu des rencontres notamment avec le Président de la République, Ilham Aliyev, le Président du Milli Mejlis (Parlement), Ogtay Asadov, le Premier Ministre, Artur Rasizade, et le Ministre des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov.

 

Le Président de l’APCE a eu aussi des réunions avec les membres de la délégation azerbaïdjanaise auprès de l’Assemblée, des représentants de différentes parties politiques, ainsi qu’avec des représentants de la société civile, des médias et du corps diplomatique à Baku.