Pietro Marcenaro : Israël ne doit pas suspendre ses relations avec le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Strasbourg, 30.01.2013 – Pietro Marcenaro (Italie, SOC), Président de la Commission des questions politiques et de la démocratie de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) et rapporteur pour le Moyen-Orient, a fait appel au gouvernement d’Israël pour qu’il reconsidère sa décision de boycotter la Révision Périodique Universelle (RPU) et de suspendre ses relations avec le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

La RPU est un mécanisme par lequel le Conseil des droits de l'homme examine la situation des droits humains dans chaque pays membre de l'ONU. Elle prévoit un examen contradictoire, avec la participation de toutes les parties concernées et de la société civile, qui se conclut par des recommandations que chaque pays est libre d’accepter ou de refuser.

« Aucun pays membre de l’ONU n’a refusé de se soumettre dans le passé à cette procédure, qui constitue une véritable obligation », a souligné M. Marcenaro. « C’est à la grande démocratie israélienne que je m’adresse : le dialogue reste nécessaire même s’il paraît difficile ; s’isoler de la communauté internationale n’est pas facteur de sécurité pour Israël », a-t-il conclu.