L’environnement politique offre à l’Albanie l’occasion de respecter ses engagements, mais seul le résultat compte

Les co-rapporteurs de l’APCE pour le suivi des obligations et engagements de l’Albanie, Jonathan Evans (Royaume-Uni, GDE) et Grigore Petrenco (République de Moldova, GUE), qui s’exprimaient à l’issue d’une visite de cinq jours dans le pays, ont salué le nouvel environnement politique de l’Albanie.

« Ce nouvel environnement, et la bonne volonté évidente de l’opinion publique à l’égard des nouvelles autorités, offrent au gouvernement et à l’opposition une excellente occasion de collaborer de manière constructive pour mettre en œuvre les réformes indispensables au respect par l’Albanie des engagements et obligations nés de son adhésion en matière de démocratie, d’État de droit et de respect des droits de l’homme », ont-ils déclaré.

« Nous sommes heureux que les nouvelles autorités donnent la priorité à des questions aussi importantes que la lutte contre la corruption, l’assurance d’une justice indépendante et exempte d’ingérence politique, ainsi que la garantie d’institutions démocratiques stables », ont ajouté les co-rapporteurs. Ils ont souligné l’importance de mettre pleinement en œuvre, en toute bonne foi, les nombreux textes de loi et stratégies déjà adoptés ou examinés en ce moment au Parlement. « Au bout du compte, c’est le résultat concret de cette action qui pèsera le plus lourd dans notre évaluation », ont-ils conclu.