Comment assurer ‘plus de travail et de meilleure qualité’ en Europe

L’APCE a examiné une série de mesures visant à garantir « un travail décent pour tous » en Europe. Approuvant une résolution basée sur le rapport de Roel Deseyn (Belgique, PPE/DC), l’Assemblée a appelé à :

• une plus grande solidarité entre Etats riches et pauvres « pour ancrer les droits humains et les stratégies en faveur du travail décent de façon plus explicite dans le système commercial multilatéral » et dans le nouveau cadre qui remplacera après 2015 les OMD (Objectifs du millénaire pour le développement) ;

• ne faire « aucune concession » sur le plan du respect de la législation en matière de santé et de sécurité au travail et de l’interdiction effective du travail des enfants dans l’ensemble de l’Europe ;

• garantir un salaire de subsistance national et des socles nationaux de protection sociale à un niveau adapté aux besoins de chaque pays, ainsi qu’à supprimer les disparités salariales entre les femmes et les hommes ;

• œuvrer davantage en faveur de la promotion de l’éthique et de la responsabilité sociale dans l’économie ;

• étendre l’adhésion de la Charte sociale du Conseil de l’Europe et redoubler d’efforts pour assurer son application cohérente, parallèlement à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.