Une nouvelle convention pour lutter contre la violence domestique

“Le 1er août 2014, une nouvelle étape dans la protection des droits fondamentaux sera franchie en Europe avec l’entrée en vigueur de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique dans 11 Etats membres du Conseil de l’Europe », a déclaré aujourd’hui Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

« La Convention d’Istanbul consacre l’ensemble le plus avancé et le plus complet de normes internationales en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Si elle  concerne essentiellement les femmes, il serait pour autant simpliste d’y voir une convention sur les droits de la femme. La Convention d’Istanbul bénéficiera à toute la société : aux femmes et aux filles victimes de violence en raison de leur sexe ; aux femmes, aux hommes et aux enfants victimes ou témoins de violences domestiques ; aux auteurs de ces violences qui veulent se réadapter ; aux hommes qui ne sont pas seulement une partie du problème mais aussi une partie de la solution ; et aux garçons et aux filles d’aujourd’hui que nous voulons voir grandir avec la foi dans l’égalité pleine et entière et la dignité des êtres humains », a-t-elle ajouté.

« Son entrée en vigueur fera de la Convention d’Istanbul une pièce maîtresse du système de protection des droits de l’homme. En effet, la liberté d’échapper à la violence est le droit le plus fondamental des êtres humains ; sans lui, tous les autres droits sont vidés de leur substance. La Convention pourra aussi rayonner au-delà de l’Europe car elle sera ouverte à l’adhésion de pays non membres du Conseil de l’Europe.

Je souhaite féliciter les Etats qui ont déjà ratifié la Convention d’Istanbul et appeler le plus de pays possible à les rejoindre », a conclu Mme Brasseur.