Augmentation des violences contre des personnes LGBT: il est urgent de réagir

« Je suis profondément choqué par les graves attaques qui ont visé la communauté LGBT ces derniers temps en Europe, en particulier le meurtre brutal d’Ekaterina Khomenko, professeur de danse russe et lesbienne, et l’attaque contre un militant gay allemand à Belgrade », a déclaré Robert Biedron (Pologne, SOC), rapporteur général de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) sur les droits des personnes LGBT. « Ce militant s’était rendu en Serbie pour participer à la conférence internationale sur les questions relatives aux personnes LGBT, à laquelle j’ai également pris part en qualité de rapporteur général ».

« Les violences verbales et physiques visant des personnes LGBT sont de plus en plus fréquentes. Je suis vivement préoccupé par le consentement public croissant qu’elles suscitent, et qui s’est notamment exprimé dans des commentaires en ligne en Russie après le meurtre de Mme Khomenko. Les lois anti-LGBT adoptées ou examinées dans certains Etats membres du Conseil de l’Europe entraînent, comme c’était à prévoir, une multiplication des discriminations et des violences, ainsi que la montée d’un climat d’insécurité et de crainte parmi les personnes LGBT. Cette situation inacceptable est contraire aux principes qui doivent prévaloir dans nos sociétés, notamment dans les Etats membres du Conseil de l’Europe, qui se sont engagés à protéger et renforcer les droits de l’homme pour tous en adhérant à cette organisation internationale.

J’appelle les autorités de la Fédération de Russie et de Serbie à assurer le respect des droits de l’homme de toute personne et à mener une enquête immédiate et approfondie sur les circonstances de ces deux affaires », a conclu le rapporteur.