Visite du centre de rétention pour migrants de Coquelles, près de Calais

Une délégation de parlementaires français, membres de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), effectuera le vendredi 14 novembre une visite du centre de rétention administrative de Coquelles – près de Calais – lieu de rétention pour migrants en situation irrégulière et demandeurs d’asile.

A cette occasion, ils rencontreront le maire de Calais, le sous-Préfet, le Procureur de la République, ainsi que des représentants des douanes, de la Police aux frontières (PAF), et d’ONG.

La délégation tiendra une réunion préparatoire la veille à Paris, avec un expert en contrôle des conditions de détention et un ancien membre du Comité européen pour la prévention de la torture (CPT).

De nombreux parlementaires en Europe sont habilités à visiter des lieux de détention au titre de leur mandat national – c’est notamment le cas de la France. La Commission des migrations de l’APCE a développé un guide visant à mieux faire connaître ce droit, ainsi qu'à encourager et à aider les parlementaires à visiter ces centres de rétention.

Une visite similaire est envisagée prochainement au Royaume-Uni et en Grèce, à l’intention de parlementaires de ces pays.

* * *

Une conférence de presse est prévue après la visite du centre de rétention, le vendredi 14 novembre à 15h15, à l’hôtel Ibis Styles, 46 rue Royale à Calais.

Composition de la délégation de l’APCE :
René Rouquet (SOC), député du Val-de-Marne, Président de la délégation française auprès de l’APCE
Nicole Duranton (PPE/DC), sénateur de l’Eure
Jean-Claude Frécon (SOC), sénateur de la Loire
Denis Jacquat (PPE/DC), député de Moselle
Jean-Claude Mignon (PPE/DC), député de Seine-et-Marne, ancien Président de l’APCE

Contact :
Nathalie Bargellini, Division de la communication de l’APCE
tél. portable +33 6 65 40 32 82, tél. +33 3 88 41 22 82, e-mail : nathalie.bargellini@coe.int