La commission appelle à une mobilité accrue des étudiants

Les Etats membres du Conseil de l'Europe devraient accroître les financements en faveur des étudiants pour encourager leur mobilité, a conclu la commission de la culture de l’APCE.

Adoptant à l’unanimité un rapport de Christian Barilaro (Monaco, ADLE), la commission a aussi préconisé une reconnaissance accrue des acquis d’apprentissage, y compris par l’allègement de la charge bureaucratique liée à la reconnaissance des qualifications.

Les Etats membres devraient élaborer et appliquer des mesures pour encourager le retour dans leur pays d’origine des diplômés ayant participé à des programmes de mobilité afin d’éviter la fuite des cerveaux, a déclaré la commission.

Les établissements d’enseignement supérieur sont invités à promouvoir la mobilité des étudiants en fournissant des informations sur les programmes de mobilité universitaire et en intégrant la mobilité dans les cursus d’études universitaires, en créant des diplômes conjoints et en proposant des cours de langue étrangère, ainsi que des programmes de parrainage entre étudiants entrants et sortants.

En conclusion, la commission a appelé l’Union européenne à étudier les modalités d’une éventuelle participation à ce programme des étudiants des pays européens ne faisant actuellement pas partie du programme Erasmus+, en particulier de l’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et de la Suisse.