Alliance parlementaire contre la haine

Participant au lancement de l’alliance parlementaire contre la haine, Anne Brasseur a invité ses collègues à pousser leur cri contre toute forme d’intolérance: un cri de conscience démocratique et civile, un cri d’alarme, d’indignation contre la montée de l’extrémisme et du racisme, un cri de solidarité humaine pour les victimes de discrimination, un cri d’espoir envers une société plus forte que les semeurs de haine.

"Depuis plusieurs mois les discours haineux et racistes ont pris une dimension alarmante. La xénophobie et l’intolérance posent aujourd’hui le plus grave danger pour l’existence pacifique de nos sociétés multiculturelles, et une réelle menace pour nos valeurs européennes. Il est urgent d’agir. En tant qu’élus nous avons une responsabilité plus grande que quiconque en la matière", a-t-elle conclu.