Plus d’aide pour des réfugiés fuyant la terreur de l’« Etat islamique »

Face à la crise humanitaire sans précédent créée par les actions menées par le groupe terroriste connu sous le nom d’« Etat islamique », l’Assemblée a réitéré son appel aux Etats pour qu’ils fassent preuve de solidarité en augmentant notamment les fonds alloués aux organisations humanitaires travaillant dans la région.

Suite à un débat sur les conséquences humanitaires des actions menées par l’« Etat islamique », sur la base d’un rapport de Jean-Marie Bockel (France, PPE/DC), l’Assemblée a déclaré que la situation n’a cessé de s’aggraver. Elle a souligné que, selon le HCR, 4 millions de réfugiés ont fui le pays et l’on compte près de 7,5 millions de personnes déplacées internes, dont la situation est de plus en plus préoccupante. Pour la seule année 2014, le conflit a atteint un sinistre record avec 76 000 morts, dont 3 500 enfants.