Centre secret de détention de la CIA : la Présidente de l’APCE salue l’aveu de l’ancien Président roumain

« Dans un récent entretien au Spiegel, l’ancien Président roumain, Ion Iliescu, a reconnu qu’il était au courant de l’existence d’un « centre de la CIA » en Roumanie, mais nie savoir ce qui se passait à l’intérieur », a déclaré Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

« Dès 2006 et 2007, le rapporteur de l’APCE sur les restitutions et les détentions secrètes de la CIA, Dick Marty, accusait la Roumanie, ainsi que la Pologne, d’avoir accepté sur leur sol des lieux de détention secrets qui servaient à torturer des suspects dans la « guerre contre la terreur ».

Les rapports de M .Marty ont enclenché un processus, qualifié de « dynamique de la vérité » par le sénateur, qui a encouragé les donneurs d’alerte à se manifester et a conduit à des constats de violations de la Convention européenne des droits de l’homme par la Cour de Strasbourg, dont les récents arrêts contre la Pologne relatifs à un « site noir » identifié par le sénateur Marty en 2007.

Compte tenu de l’aveu de M. Iliescu, il appartient désormais au ministère public roumain d’enquêter sérieusement sur les faits et d’amener les auteurs des infractions commises, quelles qu’elles soient, à rendre compte de leurs actes».