Elections en Turquie : un large éventail de partis, mais le seuil électoral de 10% limite le pluralisme politique

Selon l’APCE, les élections législatives du 7 juin 2015 en Turquie ont été marquées par une participation active des citoyens pendant la campagne et par un taux élevé de participation le jour du scrutin. Le rapport préparé par Tiny Kox (Pays-Bas, GUE) approuvé aujourd’hui par l’Assemblée, souligne que les électeurs ont eu le choix entre un large éventail de partis, mais que le seuil élevé de 10% des voix requis pour entrer au parlement limite le pluralisme politique. L’APCE a réitéré sa demande aux autorités turques d’abaisser sensiblement ce seuil à l’avenir.

Le rapport précise que, de façon générale, ces élections ont été conduites de manière professionnelle, et que les libertés fondamentales ont été respectées. Toutefois, les parlementaires ont exprimé leur préoccupation face à « un grand nombre d’attaques contre les bureaux de partis ainsi que d’actes de violence physique graves pendant la campagne », dont certains se sont soldés par des morts. Ils ont demandé que les résultats des enquêtes lancées par les autorités, soient « rendus publics dès que possible et que les coupables soient traduits en justice ».

Enfin, l’Assemblée déplore que les médias et journalistes critiques à l’égard du parti au pouvoir aient été la cible de pressions et d’actes d’intimidation de la part de responsables politiques pendant la campagne.