L’Egypte doit respecter la liberté des médias, selon un rapporteur de l’APCE

Gvozden Flego (Croatie, SOC), rapporteur sur la protection de la sécurité des journalistes et de la liberté des médias de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), a appelé les autorités égyptiennes à respecter la liberté d’information et d’opinion et à garantir la bonne administration de la justice.

Il s’est exprimé à la veille du verdict attendu dans le nouveau procès des journalistes d’Al-Jazeera, Mohamed Fahmy et Baher Mohamed, inculpés de terrorisme.

« Les cas de Mohamed Fahmy et de son collègue Baher Mohamed sont un test pour les tribunaux égyptiens, qui ont là l’occasion de prouver, à la fois au niveau national et international, que la liberté des médias existe en Égypte. La lutte contre le terrorisme ne saurait jamais être une excuse pour supprimer la diversité des opinions ou les critiques dans les médias », a déclaré M. Flego.

« L’Égypte est tenue de respecter la liberté d’expression en vertu de l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. La stabilité démocratique de nos sociétés dépend du respect des droits de l’homme dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il conclu.