Les inégalités de revenus sont à leur plus haut niveau depuis un demi-siècle

Les inégalités de revenus sont « à leur plus haut niveau dans les pays de l’OCDE depuis un demi-siècle », a constaté la Commission des questions politiques de l’APCE. Avec la crise, dans les économies les plus avancées, les inégalités des revenus marchands se sont creusées autant entre 2007 et 2011 qu’au cours des douze années précédentes.

En adoptant un projet de résolution sur les activités de l’OCDE en 2014-2015, la commission a demandé à cette organisation et à ses Etats membres « de stopper les inégalités croissantes et promouvoir une croissance durable et inclusive et une répartition plus équitable des revenus, des richesses et du bien-être ». Il faudrait, ont dit les parlementaires, freiner les activités financières improductives et réformer le secteur financier « afin qu’il soit au service d’une croissance durable et inclusive de l’économie réelle », ainsi que « accroître la part des revenus du travail dans le PIB ».

Le rapport préparé par Tuur Elzinga (Pays-Bas, GUE) appelle les Etats membres de l’OCDE à prendre des mesures pour revaloriser les revenus faibles et intermédiaires afin de stimuler la demande et le pouvoir d’achat des ménages. Il faudrait également renforcer la négociation collective et les salaires (minimums), au rythme des gains de productivité et « enrayer la progression du travail précaire, informel ou illégal ».

Le texte adopté constate également des mesures qui vont dans le sens de la croissance verte, mais estime que des efforts bien plus décisifs sont nécessaires « pour que les priorités environnementales soient systématiquement intégrées dans les agendas économiques ».

L’Assemblée examinera en session plénière à Strasbourg le rapport de M. Elzinga lors d’un débat prévu le 30 septembre, dans lequel interviendra le Secrétaire Général de l’OCDE, Angel Gurría.

L’Assemblée parlementaire sert de tribune parlementaire à l’OCDE, organisant des débats annuels sur ses travaux, sur la base des valeurs du Conseil de l'Europe, et sur les perspectives de l’économie mondiale.