Des lois visant à assurer aux pères un rôle égalitaire dans l'éducation des enfants

L’APCE invite instamment les gouvernements européens à veiller à ce que les pères puissent jouer un rôle égal à celui des mères dans l’éducation de leurs enfants, précisant que le rôle des pères, y compris auprès des enfants en bas âge, « doit être mieux reconnu et valorisé ».

Elle recommande des lois assurant « l’égalité effective des parents vis-à-vis de leurs enfants », dans l’intérêt supérieur de l’enfant, y compris un congé parental payé pour les pères, la « résidence alternée » des enfants après une séparation et la possibilité d’une garde conjointe en cas de divorce.

« Il apparaît que les pères se trouvent parfois confrontés à des législations, des pratiques et des préjugés qui peuvent aboutir à les priver de relations suivies avec leurs enfants », a rappelé l’APCE. Or « l’implication des deux parents dans l’éducation de leur enfant est bénéfique à son développement ».

Examinant un rapport de Françoise Hetto-Gaasch (Luxembourg, PPE/DC), l’Assemblée a déclaré que les Etats devraient « éliminer des législations toute différence entre les parents ayant reconnu leur enfant basée sur leur statut matrimonial ».

Les parlementaires ont aussi préconisé un recours accru à la médiation familiale en cas de séparation des parents, y compris à des médiateurs bien formés, et une justice adaptée aux enfants.