Une commission demande la libération de N. Savchenko et des personnes capturées lors du conflit en Ukraine

Alors que le tribunal russe a prononcé aujourd’hui son verdict dans l’affaire Nadiya Savchenko, la Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées a adopté un projet de résolution sur les préoccupations humanitaires concernant les personnes capturées en Ukraine, dans lequel elle a demandé à la Fédération de Russie de libérer immédiatement Nadiya Savchenko ainsi que d’autres prisonniers ukrainiens détenus illégalement, et à les autoriser à rentrer en Ukraine.

« Il est très important que toutes les parties au conflit fassent preuve d’une plus grande volonté d’appliquer l’accord de Minsk, en particulier le paragraphe sur la libération de toutes les personnes capturées et l’échange de prisonniers », a recommandé la commission.

« Certains d’entre eux ont été libérés, mais beaucoup de ceux qui sont toujours capturés seraient détenus dans des conditions inhumaines et soumis à la torture, à des humiliations, et au travail forcé », a alerté la commission. Le projet de résolution adopté par la commission, sur la base du rapport préparé par Nellija Kleinberga (Lettonie, ADLE), indique que, d’après le Service de sécurité de l’Ukraine, 3 003 personnes capturées ont été libérées depuis avril 2014, mais 136 sont toujours détenues par les séparatistes et 692 sont toujours portées disparues.

La commission a en outre appelé les autorités ukrainiennes à garantir une aide médicale, juridique, financière et sociale aux personnes libérées, en particulier les civils. S’agissant des personnes qui sont toujours en captivité, l’Etat devrait apporter une aide financière à leurs familles, a conclu la commission.