L’APCE appelle à des escadrons de la santé «intervention rapide» pour traiter des urgences sanitaires internationales

L’Assemblée a demandé la création de forces « d’intervention rapide » pour gérer les situations d’urgence de portée internationale en matière de santé publique, tels que les virus Zika, Ebola ou H1N1. Dans une résolution fondée sur un rapport de Silvia Eloisa Bonet (Andorre, SOC), elle a appelé l’attention sur le fait que « Le monde est terriblement mal préparé à faire face aux crises de santé publique de portée internationale ».

« De nouvelles méthodes de travail pour affronter ce type de crises sanitaires avant qu’elles ne se produisent doivent être explorées de façon urgente ». Il faudrait conférer à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le rôle de chef de file dans la gestion de ces crises, en veillant à ce qu’elle dispose des pouvoirs et financements requis pour déployer des équipes « d’intervention rapide » travaillant de pair avec les gouvernements nationaux, d’autres agences spécialisées des Nations Unies, l’Union européenne (UE) ou les organisations non gouvernementales pertinentes.