Géorgie : les conditions sont réunies pour des élections démocratiques, selon une délégation préélectorale

Une délégation de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) s’est rendue à Tbilissi les 13 et 14 septembre 2016 pour y évaluer le climat préélectoral du scrutin législatif prévu le 8 octobre 2016.

La délégation*, conduite par Emanuelis Zingeris (Lituanie, PPE/DC), a estimé que les conditions étaient réunies dans le pays pour des élections démocratiques. Elle a constaté que le paysage politique et médiatique était pluraliste, et le cadre juridique opérationnel. Bien que le climat général lui ait paru nettement moins tendu que lors des précédentes élections, elle a jugé nécessaire, après des discussions avec plusieurs interlocuteurs, de souligner que tous les partis devraient dénoncer toutes les formes de violence et de harcèlement d’opposants pendant la campagne et exhorter publiquement leurs sympathisants à ne pas se livrer à des actes qui pourraient remettre en cause le caractère démocratique des élections.

De fait, la délégation a eu connaissance d’allégations faisant état de violences inacceptables, d’intimidation, de harcèlement et de chantage envers des candidats et des électeurs. Dans ce contexte, de tels actes, même isolés, contre des candidats, des adhérents des partis ou des sympathisants doivent être évités, tout comme les menaces contre les journalistes. Leurs auteurs doivent être identifiés et punis. La délégation a également déclaré que les ressources administratives ne devaient faire l’objet d’aucune utilisation abusive durant la campagne électorale.

La délégation a souligné que tous les partis devraient se concentrer sur les véritables problèmes et s’abstenir de contester le cadre électoral en guise de stratégie de campagne, car cela risquerait de saper la confiance des citoyens dans le scrutin lui-même.

La délégation a appelé toutes les parties prenantes, en particulier les autorités, à éviter tout acte susceptible d’accroître les tensions politiques à l’approche des élections. Elle a exprimé l’espoir que les acteurs politiques ne ménagent pas leurs efforts pour ouvrir la voie à une véritable culture électorale, fondée sur un respect mutuel entre les forces politiques de tous bords.

La délégation préélectorale de l’APCE s’est rendue à Tbilissi à l’invitation du ministre des Affaires étrangères de la Géorgie. Elle a rencontré le Premier ministre, le président du Parlement et son premier vice-président, les membres de la délégation auprès de l’APCE, le président de la Commission électorale centrale, le ministre de l’Intérieur, le directeur de la Commission nationale des communications, les dirigeants et représentants des partis siégeant ou non au Parlement qui présentent des candidats aux élections, des représentants de la société civile et des médias, la chef adjointe de la mission d’observation des élections de l’OSCE/BIDDH et des diplomates en poste à Tbilissi.

Une délégation complète composée de 32 membres de l’APCE arrivera en Géorgie avant les élections législatives pour observer le déroulement du scrutin.


----
*
Emanuelis ZINGERIS, Lituanie, PPE/DC
Maryvonne BLONDIN, France, SOC
Jordi XUCLÀ, Espagne, ADLE
Ingebjørg GODSKESEN, Norvège, CE
Andrej HUNKO, Allemagne, GUE
Corapporteurs de la commission de suivi (ex officio) :
Boriss CILEVICS, Lettonie
Kerstin LUNDGREN, Suède