Les observateurs de l’APCE en Géorgie, préoccupés par la violence, appellent au calme avant les élections

Boriss Cilevics (Lettonie, SOC) et Kerstin Lundgren (Suède, ADLE), co-rapporteurs pour le suivi de la Géorgie par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), se sont dits préoccupés par la recrudescence de tensions, d'accusations mutuelles et d’incidents violents dans le pays avant l’élection de cette semaine, le véhicule d’un parlementaire de l’opposition ayant même fait l’objet d’un attentat à la bombe, ce qui est déplorable.

« Il ne faut pas laisser ces tensions et ces actes de violence nuire au processus électoral. Toutes les parties prenantes devraient prendre toutes les mesures nécessaires pour apaiser la tension et s’abstenir de tout acte de nature à saper le processus d’élection démocratique. De plus, tous les candidats devraient expliquer clairement à leurs partisans que la violence n’a pas sa place dans un environnement démocratique et qu’elle est inacceptable » ont déclaré les deux co-rapporteurs. »

Ils ont en outre souligné qu’il faut enquêter rapidement et de manière transparente dès qu’un cas de violence est signalé. « La simple perception d’une impunité concernant de tels actes peut saper la confiance du public dans le processus électoral » ont-ils ajouté.

Les deux co-rapporteurs observeront les prochaines élections dans le cadre de la mission d’observation des élections de l’APCE.