L’APCE soutient les efforts du Président chypriote et du dirigeant de la communauté chypriote turque pour parvenir à un règlement du conflit

« Nous venons à Chypre à ce qui pourrait être un moment historique pour le processus en cours de négociations sur la réconciliation de l’île et de sa population », a déclaré Pedro Agramunt, Président de l’APCE, en prenant aujourd’hui la parole devant la Commission permanente à Nicosie. Dans ce contexte, il a souligné que « l’Assemblée appuie pleinement les efforts que déploient le Président Anastasiades et le dirigeant chypriote-turc Mustafa Akinci pour parvenir à un règlement de ce conflit qui dure depuis 42 ans ».

« Chypre va prendre la présidence du Conseil de l'Europe à un moment crucial, alors que l’Europe est confrontée à des défis majeurs, dont le terrorisme, la crise des réfugiés, la montée du discours populiste et extrémiste ainsi que des conflits “ gelés ” et actifs », a-t-il poursuivi. A ce propos il a souligné que le thème général de la présidence chypriote – “ Renforcer la sécurité démocratique en Europe ” est tout à fait d’actualité et qu’ “ un engagement commun de tous les Etats et acteurs européens ” est indispensable.

De plus, il a salué plusieurs initiatives dans le contexte de la présidence, notamment la promotion de l’égalité des droits pour les personnes handicapées, la lutte contre la discrimination à l’égard des personnes LGBT, et l’élaboration d’une nouvelle convention sur les infractions visant des biens culturels. M. Agramunt a aussi mentionné un projet de conférence ministérielle sur « La démocratie par l’éducation », une Conférence sur « Les droits sociaux dans l’Europe d’aujourd’hui : le rôle des juridictions internes et européennes » et un camp de jeunes pour la paix sur « Le rôle des jeunes et de la politique de jeunesse dans la construction de la paix et le dialogue interculturel ».

Il a exprimé son soutien au processus de consultation que Chypre envisage de lancer en coopération avec le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe concernant la proposition de tenir un 4e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Conseil de l'Europe.

Enfin, le Président de l’APCE a annoncé la visite à Strasbourg du Président Nicos Anastasiades qui prendra la parole devant l’Assemblée le 24 janvier 2017.