Situation préoccupante des médias et des journalistes dans un bon nombre de pays européens

La Commission de la culture de l’APCE a pointé aujourd’hui le nombre élevé de cas de menaces et d’attaques visant des journalistes et des médias, signalées au Conseil de l’Europe par le biais de sa Plateforme pour la protection du journalisme et la sécurité des journalistes, créée en 2015.

Le rapport préparé par Volodymyr Ariev (Ukraine, PPE/DC), adopté par la commission, indique que d'avril 2015 à novembre 2016, 230 alertes ont été recensées sur la Plateforme dans 31 États membres --sur ce chiffre, 95 ont reçu une réponse officielle de l’Etat concerné et 23 cas ont été résolus – et au total, 16 journalistes ont été tués pendant cette période.

La commission s’inquiète notamment de la situation des médias et des journalistes en Turquie, et a appelé les autorités turques à « remettre en liberté tous les journalistes détenus qui n'ont pas été inculpés pour participation active à des actes de terrorisme » et à « revoir les décrets d'urgence » pour autant qu'ils ordonnent l'arrestation d’écrivains, de journalistes, de rédacteurs ainsi que la saisie de sociétés de médias. Selon les parlementaires, la situation est aussi préoccupante dans la péninsule de la Crimée occupée par la Russie, dans l’Est de l’Ukraine et en Fédération de Russie.

Le texte adopté indique que la liberté des médias est également absente d’autres territoires des États membres qui sont de facto contrôlés par des régimes séparatistes, notamment le Haut-Karabakh en Azerbaïdjan, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud en Géorgie, et la Transnistrie en République de Moldova.

Par ailleurs, la commission estime que les gouvernements et les parlements ne doivent pas interférer dans l’administration et le travail éditorial des radiodiffuseurs publics, qui devraient définir des codes internes de conduite des journalistes et d’indépendance éditoriale vis-à-vis des influences politiques.

Enfin, la commission a proposé que le Comité des ministres alloue des ressources suffisantes au fonctionnement de la Plateforme, permettant un suivi ciblé des alertes.