Géorgie : les corapporteurs exhortent toutes les parties prenantes à garantir le pluralisme des médias

Les corapporteurs de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) pour le suivi de la Géorgie, Boriss Cilevics (Lettonie, SOC) et Kerstin Lundgren (Suède, ADLE), ont pris note de la décision de la Cour suprême relative au litige de propriété concernant la chaîne de télévision Rustavi 2. Sans souhaiter commenter la décision elle-même, les deux corapporteurs ont exprimé leur inquiétude concernant les conséquences qu’elle pourrait avoir sur le pluralisme de l’environnement médiatique en Géorgie.

« Le pluralisme et la liberté des médias sont des pierres angulaires d’une société démocratique. Les citoyens doivent être à même de se tenir au courant, gratuitement et sans entraves, d’un éventail aussi large que possible d’opinions et de positions ayant cours chez eux, dans les sociétés dans lesquelles ils vivent. Nous invitons en conséquence tous les acteurs et les organisations de médias à veiller à ce que les citoyens géorgiens continuent de pouvoir accéder sans entraves à une gamme aussi étendue que possible d’idées et de positions politiques – de l’opposition, de la majorité au pouvoir et d’autres – afin de se forger leurs propres opinions en pleine connaissance de cause », ont déclaré les corapporteurs.