La Commission permanente marque les 40 ans de l'adhésion de l'Espagne au Conseil de l'Europe

« L’Espagne a choisi, il y a 40 ans, d’épouser la cause de la démocratie après plusieurs décennies de dictature et, ce faisant, d’adopter les valeurs et les principes du Conseil de l'Europe auxquels elle est sincèrement attachée. La démocratie en Espagne a été un succès et le processus de transition démocratique a servi de modèle à de nombreux pays », a déclaré le Président de l’APCE, Pedro Agramunt, dans l’allocution liminaire qu’il a prononcée devant la Commission permanente réunie aujourd’hui à Madrid à l’occasion du 40e anniversaire de l’adhésion du pays au Conseil de l'Europe.

Le Président du Sénat, Pío García Escudero, a souligné, lorsqu’il s’est adressé à la Commission permanente, le rôle important joué par le Conseil de l'Europe en tant que défenseur des principes démocratiques. « Nous faisons face aujourd’hui à de graves difficultés qui, j’en suis persuadé, sont en tête de vos priorités. Nous ne devons toutefois pas céder au pessimisme ni adopter une approche défensive. L’isolationnisme et la fragmentation de nos sociétés, qui sont ouvertes, plurielles et multipolaires, sont le pire scénario. La démocratie ne tombe pas du ciel et d’importants sacrifices doivent être faits. La population espagnole en est parfaitement consciente et nous sommes prêts à coopérer avec vous ».

« Nous poursuivrons nos travaux demain et déposerons une gerbe à l’occasion de la Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme. L’Assemblée tient à participer à cette commémoration en rendant hommage à l’ensemble des victimes et cherche, dans le droit fil de l’objectif de l’initiative #NiHaineNiPeur, à conjurer la peur et la haine » a conclu le Président de l’APCE.