Échange de vues avec des représentants du Parlement russe sur la coopération avec l'APCE

« Depuis mon élection à la présidence de l’Assemblée, en janvier 2016, j’ai consacré beaucoup de temps et d’efforts à préserver le dialogue avec le Parlement russe car notre Assemblée compte 47 membres, et non 46 », a déclaré aujourd’hui Pedro Agramunt, Président de l’APCE, à l’issue d’un échange de vues avec des représentants du Parlement russe sur les modalités de coopération entre l’APCE et le Parlement russe en 2017.

« Il est capital d’entretenir le dialogue car ce n’est que par le dialogue que nous pourrons avancer ensemble et – espérons-le – régler les désaccords qui nous opposent, en nous concentrant sur ce qui nous unit – les buts et les objectifs, les valeurs et les normes du Conseil de l’Europe » a-t-il souligné.

« L’échange de vues d’aujourd’hui est le fruit de plusieurs initiatives que l’Assemblée et le Parlement russe ont prises, parmi lesquelles des réunions à haut niveau à Moscou et Saint-Pétersbourg notamment, en marge des sessions plénières de l’Assemblée de la CEI et de la PABSEC. C’est une nouvelle étape sur le chemin au bout duquel nous verrons, je l’espère, les délégations parlementaires des 47 Etats membres travailler de concert au sein de l’Assemblée parlementaire. Je remercie nos collègues russes de leur attitude franche et ouverte », a ajouté M. Agramunt.

« Nous avons entendu les inquiétudes exprimées par nos collègues du Parlement russe au sujet des dispositions restreignant les pouvoirs de la délégation et de la nécessité de les modifier. Nous avons pris acte des divers avis émis sur ce point et de plusieurs questions liées aux droits de l’homme et à l’Etat de droit, notamment la source des problèmes et le respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine ainsi que le conflit en cours dans l’est de l’Ukraine ».

« Nous devrions poursuivre et approfondir notre dialogue et la prochaine session plénière de l’Assemblée interparlementaire de la CEI qui se tiendra à Saint-Pétersbourg le 27 mars nous en donnera l’occasion. La perspective de prendre part à cet évènement me réjouit. En outre, comme vous le savez sans doute, la commission des questions politiques de l’Assemblée a créé une sous-commission qui participera aux réunions de l’Assemblée de la CEI », a conclu le Président de l’APCE.