"Le Monténégro progresse régulièrement sur la voie de l'intégration européenne"

S’exprimant à l’issue d’une visite officielle de deux jours à Podgorica, le Président de l’APCE, Pedro Agramunt, a félicité le Monténégro pour les progrès qu’il a réalisés au cours des dix années écoulées depuis son adhésion au Conseil de l’Europe, afin de s’acquitter de ses obligations et engagements envers l’Organisation.

« Le Monténégro est un partenaire solide du Conseil de l’Europe et je tiens à féliciter les autorités pour leur excellente coopération avec les organes d’experts et de suivi du Conseil de l’Europe. Nous devons poursuivre notre dialogue sur les questions politiques et dans les domaines d’expertise, d’autant que le Monténégro progresse régulièrement sur la voie de l’intégration européenne, en particulier grâce au soutien des experts du Conseil de l’Europe dans des domaines où des réformes sont essentielles, comme la justice, la lutte contre la corruption et le crime organisé, la lutte contre les discriminations ou encore les médias », a indiqué le Président de l’APCE.

Évoquant ensuite les problèmes politiques intérieurs, Pedro Agramunt a souligné qu’il est de la responsabilité de la majorité et de l’opposition de nouer un dialogue politique constructif dans le cadre des institutions démocratiques du pays. « L’un des buts de ma visite était de discuter de la situation politique et des difficultés que connaît le pays depuis les élections législatives. Il est de la responsabilité de la majorité et de l’opposition de coopérer de manière constructive sur les lois essentielles et les réformes stratégiques à mener en priorité. C’est un point déterminant pour la stabilité et la solidité des institutions démocratiques du pays, pour l’efficacité des réformes et, surtout, pour les citoyens du Monténégro. Le refus de certains partis siégeant au Parlement de participer à ses travaux prive les électeurs qui les ont soutenus, de représentation dans le débat parlementaire démocratique. Le processus politique doit se dérouler dans le cadre des institutions démocratiques du pays et j’appelle instamment les acteurs politiques, toutes tendances confondues, à intensifier leurs efforts pour trouver une solution politique à la crise parlementaire actuelle » a souligné le Président de l’APCE.

Pedro Agramunt a également salué le Monténégro pour les bonne relations de voisinage qu’il entretient avec les pays de la région, ainsi que pour le soutien apporté à l’action du Conseil de l’Europe pour relever les défis qui concernent toute l’Europe, en particulier la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, la crise des réfugiés et les migrations ou encore les tendances populistes de droite et de gauche. « Face à des défis d’une telle ampleur, nous devons nous rappeler les origines du Conseil de l’Europe et les idéaux qui ont inspiré le processus de construction européenne : la paix, la coopération internationale et les valeurs de la démocratie, des droits de l’homme et de l’Etat de droit. Les discussions que j’ai eues m’ont rappelé l’expérience douloureuse de la région lors des conflits passés lorsque, par exemple, le Monténégro a ouvert ses portes aux réfugiés et aux populations déplacées de la région et offert un refuge à tant de personnes, presque l’équivalent d’un quart de sa population. Dans ce contexte, je compte sur la participation active de la délégation monténégrine au grand débat que l’Assemblée tiendra sur la crise des réfugiés et des migrations lors de la partie de session de juin » , a-t-il ajouté.

En conclusion, le Président de l’APCE a remercié les autorités et les acteurs politiques du Monténégro de leur soutien à l’initiative de l’Assemblée #NiHaineNiPeur. « Cette initiative invite chaque Européen à répondre à la menace terroriste dans un esprit démocratique et civique et je me réjouis que le Monténégro la soutienne pleinement », a conclu Pedro Agramunt.

Lors de sa visite, le Président de l’APCE a rencontré Duško Markovic, Premier ministre du Monténégro, Zoran Jankovic, Secrétaire d’Etat aux Affaires politiques du ministère des Affaires étrangères, Ivan Brajovic, Président du Parlement du Monténégro, Andrija Nikolic, Président de la Commission des relations internationales et des émigrants, et Predrag Sekulic, Chef de la délégation du Monténégro auprès de l’APCE.