L’immigration est une opportunité de modernisation des sociétés et de survie pour l’Europe

Les États européens devraient reconnaître formellement que l’immigration vers l’Europe « est une opportunité de dynamique renouvelée et de modernisation des sociétés ainsi que de survie pour l’Europe, qui est entrée dans un ‘hiver démographique’», a déclaré la Commission des migrations de l’APCE.

Selon la commission, la crise des migrants et des réfugiés reste l’un des principaux défis auxquels les pays européens doivent faire face. Or, jusqu’à présent, ils n’ont pas réussi à coopérer efficacement pour s’attaquer aux causes profondes de cette crise. En ce sens, la crise est davantage une question politique de gestion des migrations qu’une question de manque de ressources ou de capacités.

Au vu de la nécessité « plus urgente que jamais » de trouver des solutions humanitaires et politiques globales, les parlementaires ont adopté à l’unanimité un projet de résolution, sur la base du rapport de Duarte Marques (Portugal, PPE/DC) qui appelle notamment les Etats membres de l’UE à mettre rapidement en œuvre la nouvelle Réglementation relative à une procédure d’asile commune et à coopérer pour mettre à jour et développer des systèmes d’information et des bases de données transnationaux sur les demandes d’asile et leurs résultats.

Les Etats membres du Conseil de l’Europe devraient, pour leur part, respecter les droits et la dignité de tous les réfugiés et demandeurs d’asile, garantir l’accès des réfugiés et des chercheurs d’asile à une protection et à une assistance juridiques et harmoniser dans la mesure du possible les niveaux de protection et d’aide sociale et financière, en tenant compte du coût de la vie.

L’Assemblée débattra du texte lors de sa prochaine réunion plénière (Strasbourg, 26-30 juin 2017).