Un rapporteur appelle à la libération du journaliste azerbaïdjanais Afqan Mukhtarli

Volodymyr Ariev (Ukraine, PPE/DC), rapporteur général de l’APCE sur la liberté des médias et la protection des journalistes, a exprimé aujourd'hui ses inquiétudes quant au sort du journaliste azerbaïdjanais freelance Afqan Muxtarli, porté disparu à Tbilissi (Géorgie) le 29 mai 2017. Le journaliste aurait été enlevé et emmené de force en Azerbaïdjan, où il est actuellement maintenu en détention. Son cas fait l’objet d’un suivi par la Plateforme du Conseil de l’Europe pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes. Aucune réponse n’a encore été reçue de la part des autorités azerbaïdjanaises.

« Je déplore l’intensification de la répression contre les dissidents en Azerbaïdjan, et tout particulièrement contre la presse indépendante. Cette agression vise semble-t-il à réduire au silence un journaliste d’investigation connu pour ses enquêtes sur la corruption des autorités azerbaïdjanaises. J’appelle les autorités azerbaïdjanaises à remettre immédiatement en liberté le journaliste détenu. Je me joins aussi à l’appel lancé par mes collègues de l’APCE, Boriss Cilevics et Kerstin Lundgren, pour demander aux autorités géorgiennes d’enquêter de manière approfondie sur toutes les allégations formulées dans le cadre de cette affaire et de tenir l’Assemblée dûment informée de l’issue de cette enquête », a déclaré M. Ariev.