Le rapporteur appelle la Hongrie à travailler plus étroitement avec les ONG engagées dans l’aide aux migrants

Duarte Marques (Portugal, PPE/DC), dont le rapport sur « Des solutions globales à la crise des migrations » sera débattu demain à Strasbourg, a appelé les autorités de la Hongrie à coopérer davantage avec les organisations non gouvernementales qui fournissent une aide aux migrants, ainsi qu’avec les Organisations internationales qui traitent des problèmes de migration.

Mr Marques, dont la note d’information sur sa récente visite en Hongrie a été rendue publique aujourd’hui, a également appelé la Hongrie « à renforcer la transparence » dans sa coopération avec les ONG qui aident les migrants.

« Des organisations comme le Comité Helsinki et la Fondation Cordelia travaillaient efficacement, conjointement avec le HCR, avant qu’une nouvelle législation sur les migrations ne soit introduite en Hongrie en mars », a-t-il souligné. « Désormais, il leur est devenu plus difficile, voire impossible, d’accomplir leurs tâches essentielles, que ces organisations soient spécialisées dans l’assistance juridique, la prise en charge sociale ou médicale, le soutien psychologique ou dans des activités avec les enfants ».

Ces ONG sont un relais indispensable à la crise des migrations, pour apporter des « réponses globales » qui sont urgentes, et fournissent à nos gouvernements l’aide dont ils ont besoin pour garantir que les droits des demandeurs d’asile et des réfugiés soient pleinement respectés sur nos territoires », a-t-il conclu.

L'APCE consacrera, demain mercredi, toute la journée à des débats en plénière sur le thème des migrations, y compris le rapport de M. Marques. Le Maire d'Athènes, le ministre de la justice et des migrations de la Suède, ainsi que le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, interviendront dans les débats.