L'APCE fait appel au ‘courage politique’ dans l'intégration des réfugiés et souligne des exemples réussis

L’APCE a appelé les pays européens à faire preuve de « courage politique » pour intégrer les réfugiés en soulignant que certains États, comme l’Allemagne et la Suède, ont acquis dans la gestion de l’accueil d’importants effectifs de réfugiés une précieuse expérience dont ils pourraient utilement faire profiter d’autres pays.

Dans une résolution fondée sur un rapport de Susanna Huovinen (Finlande, SOC), l’APCE a mentionné une série de « bonnes pratiques » ayant conduit à une intégration réussie des réfugiés.

Les parlementaires ont exposé les conditions optimales de l’intégration en ces termes : « L’Assemblée reconnaît que tout en exigeant le respect des valeurs fondamentales de la société d’accueil, l’intégration des migrants n’est pas synonyme d’assimilation selon laquelle les nouveaux arrivants adoptent la culture, les valeurs et les traditions du pays hôte en lieu et place des leurs. Elle ne s’apparente pas non plus au multiculturalisme, avec des communautés autochtones et de réfugiés ou migrants menant des existences séparées dictées par leurs cultures, valeurs et traditions d’origine ».