Catalogne: le Vice-président de l'APCE déplore les violences

Réagissant encore aux violences du week-end en Catalogne, Sir Roger Gale, le doyen des Vice-présidents de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a fait la déclaration suivante :

« Il ressort des informations que des actes de violence brutale, voire excessive dans certains cas ont été commis lorsque l’on a tenté de contrôler ou d’empêcher la consultation, légale ou non, organisée par les autorités catalanes, si bien qu’il y a eu beaucoup de blessés.

Il n’appartient pas à l’Assemblée de se prononcer sur les affaires intérieures d’un Etat souverain, ni de s’ingérer dans ce domaine. Je ne cherche pas à le faire. Cependant, il est manifestement du devoir de l’Assemblée de veiller au respect de la Convention européenne des droits de l’homme de la part des Etats parties à ce traité.

Le droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique est au cœur même de la démocratie. Il doit être respecté, garanti et exercé conformément à la Convention. La violence ne peut se justifier : quand elles ont lieu, les violences doivent donner lieu à des investigations approfondies comme il convient. Il faut que les auteurs des violences soient traduits en justice, qu’ils se rattachent aux autorités ou aux manifestants.

J’invite une fois encore l’ensemble des parties à retrouver le calme, à rétablir l’ordre public et à adhérer pacifiquement à la loi pour renouer le dialogue, ce qui est la seule manière, dans une démocratie, de progresser et de trouver une issue ».