Encourager la circulation des étudiants étrangers en Europe

Convaincue que la mobilité des étudiants entre les Etats membres est tout aussi bénéfique aux systèmes d’enseignement, aux économies qu’aux employeurs, la Commission des migrations de l’APCE a demandé aux Etats membres d’adopter des mesures en ce sens. Celles-ci concerneraient les frais de scolarité, la validation des diplômes et la compatibilité entre systèmes d’enseignement.

En adoptant un projet de résolution, basé sur le rapport préparé par Alexander [The Earl of] Dundee (Royaume-Uni, CE), la commission a souligné que de telles mesures « aideraient également les étudiants internationaux à trouver un emploi dans les pays où ils ont étudié, et contribueraient à donner un accueil favorable aux étudiants internationaux de la part des pays hôtes et de leurs dirigeants politiques ».

Parmi les mesures évoquées, la commission a cité celles de faciliter un environnement accueillant aux étudiants étrangers et d'encourager les perspectives d’emploi ; d'adopter des politiques d’immigration facilitant l’admission des étudiants étrangers et de mettre pleinement en application le Processus de Bologne pour la reconnaissance des qualifications.