L'APCE exige des mesures obligeant les parents à s'acquitter rapidement de la pension alimentaire pour enfants

L'APCE a appelé les pays européens à veiller à ce que les paiements de pension alimentaire pour enfants - effectués par un parent à un autre qui s'occupe d'enfants après une séparation - soient prompts et complets, appelant à favoriser une « culture du paiement ».

Lorsque le parent qui est censé payer ne le fait pas, l'État devrait intervenir pour faire des versements « anticipés » aux enfants, récupérant plus tard les sommes en cause auprès du parent débiteur, a déclaré le Comité permanent de l'Assemblée dans une résolution par Gisela Wurm (Autriche, SOC).

Les parents qui ont délibérément refusé de payer, ou seulement partiellement payé, ces indemnités pour exercer une « pression psychologique » sur le parent résident, devraient faire face à des sanctions pénales, ont déclaré les parlementaires.

Soulignant le nombre croissant de relations et de mariages binationaux, l'Assemblée a également appelé à une coopération judiciaire élargie au-delà des frontières pour garantir le paiement et le recouvrement des pensions alimentaires pour enfants.

« Le non-respect de l’obligation de versement d’une pension alimentaire a un impact financier important pour la mère résidente et vient s’ajouter aux inégalités auxquelles les femmes font face dans le monde du travail », ont déclaré les parlementaires.

« Toutes les familles monoparentales devraient avoir accès à la pension alimentaire des enfants ».