Michele Nicoletti salue l'excellente coopération entre l'APCE et la Grèce

À l'issue d'une visite officielle en Grèce (21-22 mai 2018), le Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Michele Nicoletti, a salué l'excellente coopération existant entre le Conseil de l'Europe et la Grèce, notamment au niveau parlementaire.

Le Président a salué en particulier le vote récent du Parlement hellénique sur la ratification de la Convention d'Istanbul. « Il s'agit d'un très grand pas en avant, non seulement pour renforcer la prévention de la violence à l'égard des femmes et mieux protéger les femmes victimes de violence, mais aussi pour briser les stéréotypes et créer une société plus égalitaire. J'espère, a-t-il poursuivi, que le choix de la Grèce incitera d'autres pays qui n'ont pas encore ratifié cet instrument majeur à suivre cet exemple ».

S'exprimant sur la crise actuelle des migrations et des réfugiés, le Président de l'APCE a rendu hommage à la mobilisation remarquable de la société et des autorités grecques depuis le début de la crise. « Je faisais partie de la délégation de l'APCE qui s'est rendue en Grèce en 2016, ce qui m’a permis de mieux comprendre les problèmes liés à cette question. En visite en Grèce deux ans plus tard, j'ai donc été heureux de constater les améliorations concrètes intervenues dans toute la partie continentale du pays, notamment avec la fermeture des camps de fortune et la mise en œuvre du programme d’hébergement du HCR. Toutefois, lors de mes discussions avec les autorités grecques, j'ai également souligné que la situation sur les îles nécessitait une attention urgente car les arrivées sont de nouveau en hausse et la surpopulation et la dégradation des conditions sanitaires continuent d'être un problème sérieux. J'ai insisté sur le fait que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour trouver une solution viable, dans le respect des droits et de la dignité humaine des personnes vivant dans les camps sur les îles. Mes interlocuteurs et moi-même considérons toutefois qu'une nouvelle approche européenne de cette question est nécessaire. À cet égard, j'ai souligné que l'Assemblée continuera de contribuer au débat sur la réforme des politiques migratoires européennes, en vue de la révision du règlement de Dublin et de la création d'un véritable système européen d'asile fondé sur des normes communes et une répartition équitable », a-t-il déclaré.

Les discussions du Président Nicoletti ont également porté sur les principaux enjeux politiques actuels pour le Conseil de l'Europe, ainsi que sur les enjeux régionaux auxquels est confrontée la Grèce en particulier. Au cours de ces discussions, le Président de l'APCE a souligné l'importance de l'unité européenne et le rôle que l'Assemblée parlementaire peut jouer pour rapprocher les peuples et contribuer à la promotion des relations de bon voisinage. Évoquant les relations entre la Grèce et « l'ex-République yougoslave de Macédoine », et en particulier l’évolution de la situation sur la question du nom, le Président de l'APCE a déclaré : « J'ai été fortement impressionné par la volonté sincère des autorités grecques de trouver une solution durable qui réponde aux besoins et aux préoccupations d'Athènes et de Skopje. J'ai assuré les autorités du plein soutien de l'APCE à ce processus ».

Enfin, le Président de l'Assemblée a également participé, à Athènes, à la réunion de la Commission des questions politiques et de la démocratie de l'Assemblée, où il a présenté son initiative de création d’un Réseau universitaire européen sur les conventions du Conseil de l'Europe contre la corruption, qui s’inscrit également dans le cadre du suivi de son rapport intitulé « Promouvoir l'intégrité dans la gouvernance pour lutter contre la corruption politique ». À la fin de l'échange de vues avec Maria Gavouneli, chef de la délégation grecque au GRECO, la commission a estimé que le Réseau universitaire pourrait être un mécanisme puissant de partage des connaissances, de renforcement de la cohésion et de développement du savoir et de l'innovation dans la lutte contre la corruption. Elle a donc adopté une déclaration soutenant fermement cette initiative et appelé les établissements d’enseignement supérieur, les universitaires et les chercheurs de toute l'Europe à se rassembler pour former un Réseau universitaire européen sur les conventions du Conseil de l'Europe contre la corruption. Cette initiative a également reçu le ferme soutien du Président de la République hellénique, Son Excellence Prokopios Pavlopoulos.

Au cours de sa visite, M. Nicoletti a rencontré le Président du Parlement hellénique, M. Nikolaos Voutsis, le Président de la République hellénique, M. Prokopios Pavlopoulos, et le Premier ministre, M. Alexis Tsipras. Il a également eu des échanges de vues avec le Ministre de la politique migratoire, M. Dimitrios Vitsas, et le Ministre délégué des Affaires étrangères pour les Affaires européennes, M. Giorgios Katrougalos, ainsi qu'avec des membres de la délégation grecque auprès de l'Assemblée parlementaire.