Des rapporteurs saluent la décision de la Cour du Bélarus de suspendre et de réexaminer des condamnations à mort

Yves Cruchten (Luxembourg, SOC), Rapporteur général de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'abolition de la peine de mort, et Andrea Rigoni (Italie, ADLE), ancien rapporteur sur la situation au Bélarus, ont salué la décision récente de la Cour suprême du Bélarus de suspendre et de réexaminer les condamnations à mort de deux hommes dont les appels sont en instance.

« Nous espérons que cette décision sans précédent de la Cour suprême de suspendre l'exécution d’Ihar Hershankou et de Siamion Berazhnoy sera un pas en avant vers l'établissement d'un moratoire sur les exécutions et la commutation de toutes les condamnations à mort », ont déclaré les rapporteurs.

« La peine de mort est une peine cruelle et inhumaine, qui n'est plus acceptable en Europe. Une nouvelle fois, nous réitérons notre appel aux autorités du Bélarus pour qu'elles l'abolissent de jure et de facto », ont ajouté les rapporteurs.