Préoccupé par la poursuite de la détention d’un défenseur des droits de l’homme, le rapporteur demande sa libération

Egidijus Vareikis (Lituanie, PPE/DC), rapporteur de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) sur la protection des défenseurs des droits de l’homme dans les États membres du Conseil de l’Europe, a fait part de sa préoccupation face à la prolongation de la détention provisoire d’Oyub Titiev, responsable du Centre des droits de l’homme « Memorial » en République tchétchène.

« J’apprends avec une profonde tristesse que la détention provisoire de M. Titiev, qui fait toujours l’objet de poursuites pénales pour des accusations douteuses de possession de drogue, a été prolongée. Cela s’est produit le jour même où l’Assemblée a adopté sa Résolution 2225 (2018) dans laquelle elle invite les États membres du Conseil de l’Europe à s’abstenir de tout acte de représailles contre les défenseurs des droits de l’homme. La poursuite de la détention de M. Titiev pourrait avoir un effet paralysant sur les travaux de « Memorial », seule organisation spécialisée dans les droits de l’homme œuvrant actuellement dans le Caucase du Nord », a déclaré le rapporteur.

« J’invite de nouveau les autorités locales et fédérales à libérer M. Titiev et à réexaminer les accusations portées contre lui conformément aux normes de la Convention européenne des droits de l’homme, et à s’abstenir de tout acte d’intimidation ou de représailles contre les défenseurs des droits de l’homme dans la région, conformément à la récente résolution de l’Assemblée ».

Le 9 janvier 2018, M. Titiev a été appréhendé dans le village de Kurchaloi, en République tchétchène, et accusé de possession de grandes quantités de drogues illicites. Il est depuis cette date en détention préventive. Un tribunal local a décidé, le 26 juin 2018, de prolonger cette détention jusqu’au 9 juillet 2018.