Journée internationale du parlementarisme : déclaration de la Présidente

« A la veille de la Journée internationale du parlementarisme, que nous célébrons pour la première fois en ce 30 juin 2018, l’Union interparlementaire dresse un bilan contrasté de l’état des parlements dans le monde. Même si les parlements et la démocratie sont globalement solides, force est de constater une polarisation croissante du débat politique et un besoin d’améliorer l’équilibre entre la majorité et l’opposition, une stagnation de la participation des femmes à la vie politique et une perte de confiance de nos concitoyennes et concitoyens dans leurs institutions.

Face à d’énormes défis, tels que la montée des extrémismes, les tensions migratoires ou la régression des libertés fondamentales, notre Europe a à sa disposition une Assemblée parlementaire qui possède des mécanismes uniques pour faciliter les échanges et qui contribue à rassembler à travers la recherche du consensus. Ceci est d’autant plus important au moment où nous assistons au recul du multilatéralisme dans les relations internationales. Les assemblées parlementaires internationales jouent alors un rôle crucial en favorisant l’esprit d'échange, du dialogue et du respect mutuel des différences, tout en nous rappelant que les droits sont associés aux obligations et en nous permettant de travailler ensemble dans l’intérêt général.

L’Europe et le monde ont besoin des parlements qui, en tant qu'institutions centrales de la démocratie, répondent concrètement aux aspirations des concitoyennes et concitoyens qu’ils représentent. Depuis bientôt 70 ans, notre Assemblée relève ce louable défi. »