Trois candidats en lice pour le Prix Václav Havel 2018

Le jury du Prix des Droits de l'Homme Václav Havel, composé de personnalités indépendantes reconnues dans le domaine des droits de l’homme et présidé par Liliane Maury Pasquier, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), a établi la liste des nominé(e)s aujourd'hui à Prague.

Les candidat(e)s présélectionné(e)s, par ordre alphabétique, sont:

• Rosa María Payá (Cuba)
La candidate est une jeune militante cubaine pour la démocratie et les droits de l'homme. Rosa María Payá a repris l'œuvre de son défunt père, Oswaldo Payá, qui cherchait à obtenir un soutien pour la transition démocratique à Cuba. Elle a lancé une initiative citoyenne appelée Cuba Decide (Cuba Decides) et est Présidente du Réseau latino-américain de la jeunesse pour la démocratie.

• Nabeel Rajab (Bahreïn)
Le candidat, en détention depuis 2016, est un éminent défenseur de la démocratie et des droits de l'homme au Bahreïn. Il est co-fondateur et Président du Centre Bahreïnite pour les droits de l’homme (CBDH) et a démontré un engagement absolu pour les droits de l'homme, au péril de sa propre vie.

• Oyub Titiev (Fédération de Russie)
Le candidat, en détention depuis janvier 2018, est un éminent défenseur des droits de l'homme et chef du bureau de Grozny du Centre Mémorial des droits de l’homme en Tchétchénie. A ce titre, M. Titiev a succédé à Natalia Estemirova, assassinée en 2009, et a apporté une contribution largement reconnue en faveur de la défense des droits de l'homme dans la région, en dénonçant les abus commis par les autorités locales.

Le lauréat de ce prix, décerné chaque année et qui récompense des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l'homme en Europe et au-delà du continent, sera annoncé à l’ouverture de la session d’automne de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), le 8 octobre 2018 à 12h30 à Strasbourg.

« En cette année de commémoration des 50 ans de la répression du Printemps de Prague, l’héritage de Vaclav Havel résonne de manière particulière. Tous les jours, en Europe et dans le monde, des femmes et des hommes se battent inlassablement pour défendre les droits de l’homme - nos droits à toutes et à tous. Ces personnes deviennent – malheureusement bien trop souvent - des cibles de représailles toujours plus nombreuses: harcèlement judiciaire ou administratif, campagnes de diffamation et ouverture d’enquêtes judiciaires sur la base de chefs d’accusation douteux, menaces, agressions physiques ou détention arbitraire. Face à ces menaces, leur immense courage et leur détermination à toute épreuve méritent notre plus profond respect. Par l’attribution du Prix Vaclav Havel nous souhaitons leur exprimer notre reconnaissance, notre soutien mais aussi notre gratitude. », a déclaré la Présidente, en dévoilant les noms des candidats présélectionnés.

Le Prix des droits de l’homme Václav Havel, qui consiste en une somme de 60 000 €, un trophée et un diplôme, est décerné chaque année par l’APCE, en partenariat avec la Bibliothèque Václav Havel et la Fondation Charte 77.