La Présidente célèbre le 40ème anniversaire de la déclaration d’Alma Ata

« La santé pour tous - tel était le slogan de la déclaration d’Alma Ata » a déclaré aujourd’hui la Présidente de l’APCE, Liliane Maury Pasquier, rendant hommage à cette étape importante qui a fixé un nouvel agenda pour les droits de l’homme dans la santé mondiale. « Il y a 40 ans, 134 pays et 67 organisations internationales se réunissaient pour cette conférence historique qui a inspiré l’action et conduit à des réalisations positives en matière de santé dans le monde entier ».

« Malheureusement, le rêve de la 'santé pour tous' est encore loin d’être réalisé. Selon l’OMS, environ 830 femmes meurent chaque jour de causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. En outre, 844 millions de personnes n’ont même pas accès à l’eau potable de base et la malnutrition infantile fait que 22 pour cent de tous les enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance et 16 millions d’enfants de moins de cinq ans sont gravement atrophiés », a-t-elle déclaré.

« L’Assemblée parlementaire a longtemps contribué à la réalisation de l’objectif de la 'santé pour tous’, en s’attaquant aux inégalités d’accès à la santé, en appelant tous les Etats membres à garantir l’accès aux soins de santé et la fourniture de médicaments aux plus vulnérables, en particulier les enfants, en s’attaquant au problème des prix prohibitifs des médicaments et en demandant instamment un investissement accru en recherche et développement pour de nouveaux médicaments, tests et vaccins, en particulier contre la tuberculose. Il est temps maintenant de mettre à profit ces travaux et d’intensifier nos ambitions », a-t-elle ajouté.

« Ce 40ème anniversaire nous offre l’occasion de revitaliser les valeurs et la vision de la déclaration d’Alma Ata, et j’appelle tous les parlementaires à jouer un rôle dans ce processus. La prochaine Conférence internationale sur les soins de santé primaire, qui se tiendra à Astana les 25 et 26 octobre 2018, représente une excellente occasion de redynamiser l’objectif de la ‘santé pour tous’. L’Assemblée parlementaire suivra de près les conclusions de cette conférence » a-t-elle déclaré.