Un ‘coup de sifflet’ contre les abus sexuels faits aux enfants dans le domaine du sport

« Un enfant sur cinq est victime d’abus ou de violence sexuelle, et dans le domaine du sport, les enfants sont particulièrement exposés », a déclaré aujourd’hui Liliane Maury Pasquier, à l’occasion d’un évènement organisé par la Commission des questions sociales de l’APCE, dans le cadre de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (18 novembre) et visant à promouvoir la campagne ‘Start to talk’ lancée par le Conseil de l’Europe.

« Il est très difficile pour un enfant de faire face à la violence sexuelle », a souligné Mme Maury Pasquier, à la veille de la Journée mondiale de l'enfance (20 novembre). « Pour certaines et certains de nous, il importe d’acquérir le réflexe de parler à une personne de confiance, pour d’autres, de faire adopter des lois. Mais l’essentiel, est que cela ne reste plus un sujet tabou ».

« Les sentiments de culpabilité, de honte et de confusion sont des briques qui forment le mur du silence qui entoure bon nombre de jeunes, victimes de violence dans ce contexte », a ajouté Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe. « Il faut y mettre un terme. Le mur du silence doit être abattu, ne jamais être reconstruit – et c'est à nous tous d'y parvenir ».