Une délégation de l'APCE à l'ONU réfléchit à la manière de défendre des valeurs communes dans un contexte difficile

Les nouveaux défis pour les droits de l'homme universels, la démocratie et l'Etat de droit et la nécessité de renforcer la coopération entre le Conseil de l'Europe et les Nations Unies pour défendre ces valeurs communes, notamment le rôle important que les parlementaires doivent jouer lorsque le multilatéralisme est ouvertement et de plus en plus contesté, ont été au centre des discussions avec de hauts fonctionnaires des Nations Unies lors de la réunion bisannuelle de la Sous-commission des relations extérieures au Siège de l'ONU (New York, 5-6 décembre 2018).

La sous-commission a rencontré Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix ; Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH), et Coordonnateur des secours d'urgence ; Achim Steiner, Secrétaire général adjoint, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ; Vladimir Voronkov, Secrétaire général adjoint, Bureau des Nations Unies contre le terrorisme ; Elliott Harris, Sous-Secrétaire général pour le développement économique et économiste en chef ; et Juwang Zhu, Directeur de la Division des objectifs du développement durable du Département des affaires économiques et sociales (DAES) ; Miroslav Jenca, Sous-Secrétaire général aux affaires politiques ; Craig Mokhiber, Directeur du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) de New York ; ainsi qu'avec l'Ambassadeur João Vale de Almeida, Chef de la délégation de l'Union européenne auprès des Nations Unies, et l'Ambassadeur Jussi Tanner, Représentant permanent adjoint de la Finlande auprès des Nations Unies, représentant le pays assurant la présidence au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe.

Adão Silva (Portugal, PPE/DC), rapporteur sur le renforcement de la coopération avec les Nations Unies dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable, qui a participé à la visite, a tenu une série de réunions supplémentaires les 3 et 4 décembre 2018 pour discuter des moyens de renforcer la contribution parlementaire à la réalisation des objectifs de développement durable de l'Agenda 2030, avec un accent particulier sur l'Objectif 5 (Réaliser l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles), l'Objectif 10 (Réduire les inégalités au sein des pays et entre eux) et l'Objectif 16 (Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, assurer l'accès à la justice pour tous et créer des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux).