Un rapporteur de l’APCE très inquiet de la condamnation de Murat Arslan

Le rapporteur général sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Raphaël Comte (Suisse, ADLE), a réagi aujourd'hui à la condamnation du juge turc Murat Arslan, lauréat du Prix des droits de l'homme Vaclav Havel 2017 de l'APCE, condamné à dix ans de prison pour appartenance à une organisation terroriste armée, par un tribunal de première instance d'Ankara vendredi dernier :

« Je suis très inquiet de la condamnation de Murat Arslan, ancien rapporteur de la Cour constitutionnelle turque, Président de l'Association pour l'Union des juges et des procureurs, aujourd'hui dissoute, et fervent défenseur de l'indépendance du pouvoir judiciaire en Turquie.

Il y a eu jusqu'à présent de graves allégations de violations du code de procédure pénale turc au cours de la procédure engagée contre M. Arslan. Étant donné que le jugement n’est pas encore définitif, j’espère que le droit de M. Arslan à un procès équitable sera respecté au cours de la procédure d’appel ».