Une commission demande une aide accrue à l’Afrique pour prévenir les crises migratoires

La Commission des migrations de l’APCE a exhorté les Etats membres du Conseil de l’Europe à étendre la coopération au développement avec l’Afrique afin de donner l’espoir d’un « avenir viable dans leur propre pays à des personnes qui, dans le cas contraire, migreraient vers l’Europe ».

Dans un projet de résolution basé sur un rapport de Pierre-Alain Fridez (Suisse, SOC), la commission a déclaré que l’investissement dans l’éducation, la santé et le renforcement des communautés sociales et culturelles permettrait également aux pays plus stables de « gérer l’arrivée, l’accueil et l’intégration de migrants originaires de pays limitrophes touchés par des conflits ou par la pauvreté » et pourrait, à plus long terme, également contribuer à une certaine régulation démographique.

Les pays devraient mettre l’accent sur « des programmes durables pour l’éducation, la santé et les infrastructures », étant entendu que les résultats « ne peuvent produire d’effet que sur le long terme », ont déclaré les parlementaires. Ils ne devraient pas assortir cette aide de conditions, telles que le rendement des investissements ou l’accès aux marchés et aux ressources.

L’Assemblée débattra du rapport en temps utile.