Un plan pour créer des villes sûres, vertes et socialement inclusives

La Commission des affaires sociales de l'APCE a défini les mesures essentielles que les villes d'Europe devraient prendre pour construire des communautés urbaines inclusives et durables qui répondent pleinement à un objectif de développement des Nations Unies.

Dans un projet de résolution basé sur un rapport de Sybille Benning (Allemagne, PPE/DC), la commission a déclaré qu'un développement urbain de qualité devrait s'articuler autour de la participation des citoyens, du respect de l'environnement, d'une influence suffisante pour les autorités locales, de la bonne gouvernance et en donnant la priorité à la cohésion sociale et aux droits humains.

« Les villes et les villages qui répondent aux besoins de tous posent les fondations de sociétés prospères et pacifiques », a souligné la commission, rappelant que près de 75 pour cent de la population européenne vit dans des zones urbaines, un chiffre qui ne cesse de croître.

« Le développement urbain implique souvent la prise en compte de besoins et d’intérêts contradictoires et nécessite des mécanismes efficaces de négociation et de prise de décision » a déclaré la commission. « Les objectifs du développement économique peuvent, mais ne doivent pas, entrer en conflit avec la protection de l’environnement. » Tous les partenaires - gouvernements, parlementaires, autorités locales et régionales et ONG - ont un rôle à jouer, a-t-elle ajouté.

La commission a noté avec préoccupation que le secteur public « se désengageait en tant que propriétaire foncier, investisseur et autorité de régulation » dans de nombreux pays, et a déploré le « manque de transparence et de responsabilité » dans la prise de décisions actuelle en matière de développement urbain.

En fin de compte, les villes devraient être des « incubateurs » où le développement durable, les droits de l'homme et le dialogue interculturel se nourrissent et se renforcent mutuellement.

Le rapport doit être débattu et voté par la Commission permanente de l'Assemblée le 24 mai.