Ukraine : des élections concurrentielles, mais des problèmes juridiques subsistent

L’élection présidentielle de dimanche en Ukraine a été compétitive, les électeurs ont été nombreux et ont eu un large choix . Bien que le cadre juridique existant offre une base solide pour la tenue d’élections démocratiques, de nombreuses parties prenantes ne l’ont pas appliqué de bonne foi à l’approche du jour des élections. Ceci a nui à la confiance dans l'administration électorale, l'application des règles de financement de campagne et la résolution efficace des litiges électoraux, ont conclu les observateurs internationaux dans une déclaration préliminaire publiée aujourd'hui

Les libertés fondamentales ont été généralement respectées et les candidats ont pu faire campagne librement, mais de nombreux indices d'achat de voix et d'utilisation abusive des ressources de l'État ont sapé la crédibilité du processus. Le paysage médiatique a été diversifié, mais la couverture de la campagne manquait d'analyse approfondie et était souvent biaisée, ont déclaré les observateurs.

« Nous sommes ravis de constater que la campagne a été compétitive, mais nous pensons néanmoins que certaines questions juridiques essentielles doivent être traitées en priorité », a déclaré Angela Smith (Royaume-Uni, SOC), chef de la délégation de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. « L’APCE et la Commission de Venise du Conseil de l’Europe espèrent poursuivre leur étroite coopération dans le domaine du développement démocratique en Ukraine ».