Un rapporteur condamne une exécution au Bélarus

Titus Corlatean (Roumanie, SOC), Rapporteur général de l'APCE sur l'abolition de la peine de mort, a fermement condamné l'exécution d'Aliaksandr Zhylnikau au Bélarus.

« Je regrette profondément cette exécution, qui a eu lieu malgré les appels lancés par de nombreuses personnes - y compris mon prédécesseur en tant que rapporteur général - lorsque sa peine a été prononcée. On ne sait pas encore si Viachaslau Sukharka, condamné en même temps que M. Zhylnikau, a également été exécuté. S'il ne l'a pas été, j'appelle instamment les autorités à ne pas procéder à son exécution », a-t-il déclaré. « Indépendamment de la gravité de l'infraction et de l'intérêt général d'imposer une sanction proportionnée, les normes démocratiques européennes interdisent le recours à la peine de mort en toutes circonstances ».

« Le Bélarus a une fois de plus montré qu'il n'adhérait pas pleinement aux normes européennes fondamentales, et son recours à la peine de mort continue d'empêcher le développement de relations plus approfondies avec le Conseil de l'Europe. Je réitère mon appel aux autorités bélarussiennes pour qu'elles instaurent d'urgence un moratoire sur la peine de mort, ce qui constituerait un premier pas vers son abolition totale. C’est la seule façon d’avancer ».